Ramatuelle, dimanche 2 août 1992. C'est une belle journée d'été. Pas trop chaude, comme on en connaît parfois dans la région. Depuis une quinzaine de jours, France Gall et Michel Berger sont en vacances dans leur bâtisse provençale. Les enfants sont à la montagne. Après avoir enregistré Double Jeu, le premier album qu'ils viennent de faire ensemble, et avant d'entamer une longue tournée, ils ressentent le besoin de se retrouver à deux.

DOUBLE_JE

Comme une parenthèse intime. Déjeuner léger sur la terrasse ombragée : grande salade, café, mignardises. Michel est un rien contrarié. La veille, des sangliers ont entièrement dévasté le jardin. Pour le reste, tout va bien. Il se sent même très en forme. Prêt pour la partie de tennis prévue en fin de journée contre deux amies. Le léger malaise qu'il a eu au cours d'un de ses nombreux allers-retours entre la France et les États-Unis n'est qu'un lointain souvenir. Son père, le professeur Hamburger, un chirurgien de renom, avait pourtant établi une ordonnance demandant à un confrère d'examiner son fils, qui lui paraissait présenter des troubles cardiaques. Mais Michel a préféré ranger la lettre dans un tiroir. Évitant d'en parler. L'homme est secret. Question d'éducation. Sa mère, la pianiste Annette Haas, était une femme stricte. "Souvent, se souvient Grégoire Colard, qui fut l'attaché de presse du musicien pendant seize ans, il commandait d'une voix douce, mais ferme, à France : 'On ne parle pas de ses sentiments'."
berger_et_gall_en_studio_large

18 heures. Michel se dirige vers le court pour échanger ses premières balles. Une heure plus tard, il doit interrompre la partie. Une douleur lui serre le cœur. Fatigué, il tente de se détendre dans un bain quand une nouvelle déchirure lui brûle la poitrine. Inquiétude. France appelle le médecin de garde. Quand ce dernier arrive, Michel est allongé sur le lit, apparemment plus serein. Après tout, il ne fume pas, ne boit pas, ne fait aucun excès, cela ne peut être qu'une alerte bénigne. Pourtant, récemment, il a fait cette drôle de réflexion à quelqu'un de son entourage : "Je n'ai que quarante-quatre ans mais je me sens fatigué. Je suis un vieux chanteur..." Mais pour l'heure, soncoeur bat doucement dans sa poitrine. Ça va mieux. Le médecin a tout de même demandé au Samu et à SOS Médecins de se déplacer afin d'effectuer immédiatement un examen. France est à ses côtés.

Entre eux, ces dernières années, il y a eu quelques nuages. Mais la réconciliation est venue autour de leur nouvel album. "Nous avons trouvé cette manière de repartir à l'aventure", résumait le chanteur. Ces deux-là ne font qu'un, c'est sûr, et rien ni personne ne pourra jamais les diviser. 21 heures. Le visage de Michel se crispe. La douleur est plus forte. Plus violente. France Gall pense-t-elle en un éclair à la prédiction de cette voyante croisée la veille ? Elle se trouvait alors assise sur le sable d'une petite plage de Saint-Tropez. Jamais jusque-là elle n'avait souhaité connaître les visions d'une diseuse de bonne aventure. Le moment était simplement propice... La bohémienne lui a pris la main gauche, en a scruté les lignes et lui a lancé : "Vous entrez dans l'immortalité... C'est pour maintenant." Le soir, elle avait raconté l'anecdote à Michel, et ils en avaient ri ensemble. Il lui avait demandé : "Elle pensait à toi ou à moi ? Et qu'est-ce qu'on retiendra de moi ?"
Il est 21 h 30. Les rires s'envolent. Michel Berger est mort

445630329445629301
berger_enterrement_large.
obseques_mbgrave_pauline_michelmaison_bergerfamille_hamburger