Le coeur de France vient de chavirer pour un autre chanteur: Julien Clerc. Leur rencontre a lieu au Théatre de la Porte Saint Martin où Julien interprète le héro de "HAIR". France y va régulièrement mais ne vient pas uniquement pour voir la pièce, elle vient surtout pour voir Julien
.438849109_small
Leur liaison est révélée par Salut Les Copains en décembre 69 sous le titre "France et Julien : duo pour une romance".France présente rapidement JUlien à sa famille, il est adopté et prend dans son orchestre l'un des frères de France, Phillipp Gall ainsi que ichard et Denis Lable (ses cousins)

438852148_small

      

438850416_small

 

En 1971, afin de préserver leur vie privée, les deux jeunes gens achètent une vaste propriété en Bourgogne, près de la maison des parents de France: "la Métairie Bruyère" (aujourd'hui ce lieu est un centre d'art graphique).  Julien  réalise son rêve de gentleman-farmer en faisant cette acquisition.
Mais France a du mal à trouver sa place dans cette relation : Julien la cache, depuis qu’on lui a fait remarquer qu’avec son public essentiellement féminin, il valait mieux qu’il apparaisse comme un séducteur romantique, sans attache sentimentale sérieuse. Julien décide de ne plus apparaître avec France, et lui demande de se tenir discrète, si bien que lorsque France vient voir Julien en concert, elle porte une perruque. Mais "au lieu d'être une absente officielle, elle préfèrerait être son épouse et qu'il lui fasse trois enfants".
(France Gall : Le destin d'une star courage. Flammarion)

438851173_small

Roda-Gil fait  passer quelques petits messages entre eux, par l’entremise de chansons. Il  écrit pour Julien notamment "Je sais que c’est elle". Roda-Gil qui, comme à l’accoutumée, s'est occupé du choix des pochettes des albums de Julien - pour faire un clin d'oeil à cette relation - a ajouté dans l’album "Julien", une minuscule photo de  France mais de dos.

france_dos

Après 5 ans, France Gall ne supporte plus la vie que Julien lui propose, elle finit par le quitter. Julien qui vient d'achever des galas à travers le monde est pour la troisième fois à l'Olympia, mais sa prestation est affecté par la séparation d'avec France.
L’album "N° 7" sorti en 1975 résume tout à lui tout seul : noir à l’intérieur comme à l’extérieur, toutes ses chansons racontent le blues de la rupture. Pour la première fois, Julien implore Etienne de lui écrire un texte pour faire revenir France. Ce sera "
Souffrir par toi n’est pas souffrir".
Julien confie l’orchestration  à Philippe Gall.
Si cette chanson rencontra le succès auprès de son auditoire, elle ne fit pas revenir France Gall. A propos de France, Julien dira: "elle m’a fait quitter l’enfance, elle en fut la dernière  femme" ("Clerc Julien" de M. de Tolbiac, J.C. Maillard, M. de Pierrefeu, 1980, Bréa Editions).

Avec du recul, Julien Clerc s'exprime ainsi:
"Elle devait se poser des questions, elle était peu satisfaite, à mon avis, de son métier, et le fait de tomber amoureuse de quelqu’un qui était en pleine lumière n’a pas arrangé les choses. Si elle a mal vécu ce moment-là, si ce n’est pas une période très heureuse pour elle, je le regrette… Il est vrai que j’étais jeune, en ascension, égoïste. Lorsqu’elle a rencontré Michel, il lui a apporté ce qu’elle cherchait, un renouvellement, et j’ai senti assez vite qu’il y avait plus qu’une histoire d’amour. C’était difficile à accepter pour un jeune homme un peu orgueilleux, mais la suite a prouvé qu’elle avait raison"
      ("Julien en clerc" entretien avec Didier Varrod, France